Dans le cadre des #DEVChampion, je suis très souvent interpellé pour définir ce que j’entends par « développeur talentueux/bon développeur ». 

Cela m’amène à la question critique: « Quelles sont les principaux points forts d’un développeur? ».  Il y a déjà eu beaucoup de discussions sur le sujet, alors je vais me jeter à l’eau et donner ce qui est pour moi est primordial pour être qualifié de BON DÉVELOPPEUR :

·        Il doit être très curieux, pour apprendre de nouveaux langages de programmation et explorer de nouvelles solutions ;

·        Il doit avoir de bonnes compétences techniques, qui bien entendu sont la base pour prétendre être un bon développeur ;

·        Il doit être fiable et avoir une éthique de travail qui lui fait respecter ses engagements notamment en termes de délais ;

·        Il doit être productif et fournir un code concis, maintenable et compréhensible ;

·        Il doit être apte au travail en équipe en collaborant pleinement avec les autres. Aider les autres développeurs à s’améliorer doit être pour lui naturel ;

·        Il doit être prudent et être en mesure d’évaluer le risque de manière réaliste. Coder ou ne pas coder ? Réinventer la roue exerce une pression inutile sur les projets IT ;

·        Il doit aimer apprendre. L’apprentissage continu est essentiel pour trouver des méthodes plus rapides de faire avancer les choses ;

·        Il doit avoir une grande capacité d’adaptation, car le monde informatique évolue rapidement et en tant que développeur, il doit rester adaptable et être toujours à la recherche de nouveaux outils et de nouvelles façons de faire.

·        Il doit pouvoir communiquer de manière convaincante à l’écrit comme à l’oral avec ses pairs informaticiens mais également avec les non informaticiens ; l’anglais étant la langue des développeurs ; Alors, si vous voulez recruter de bons développeurs pour booster vos projets de digitalisation à vous de voir quelles sont les points forts qui sont importants pour vous, mais sachez qu’ils sont de plus en plus demandés et qu’ils préfèrent travailler sur des projets « sympas » technologiquement…

Auteur BOYARM Aristide Aly

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.